Terrain constructible ou non

Terrain constructible ou non : quelles sont les différences de prix ?

Que ce soit pour une vente ou un achat d’un terrain, le prix est un élément essentiel à ne pas surestimer ou dévaloriser. Ce montant varie selon plusieurs critères. Mais c’est le type du terrain (constructible ou non) qui est le plus déterminant.

Qu’est-ce qu’un terrain constructible ?

un terrain constructible

A lire également : Les 5 Critères Essentiels pour Choisir le Bon Promoteur Immobilier

Par définition, un terrain constructible est une parcelle sur lequel il est possible de bâtir une ou plusieurs constructions.
Pour être qualifié de terrain constructible, le terrain doit tout d’abord être juridiquement autorisé à recevoir une construction selon les critères du plan local d’urbanisme (PLU). Pour cela, la nature du sol et du sous-sol du terrain doit permettre de créer des fondations solides. C’est-à-dire que le sol peut supporter le poids d’un bâtiment tout en assurant la sécurité de ses occupants.
La localisation du terrain doit également bénéficier d’un accès à l’eau potable, permettre un raccordement au réseau électrique et d’assainissement. Mais la parcelle doit disposer d’une voie d’accès carrossable, qui peut supporter les va-et-vient des véhicules de construction.

Qu’est-ce qu’un terrain non constructible ?

un terrain non constructible

A lire aussi : Comment organiser votre espace de travail à l'aide d'un garde-meuble à Toulouse ?

Un terrain non constructible quant à lui est un espace où toute construction, quel qu’elle soit, y est proscrite.
Un terrain est considéré comme non constructible lorsque les plans d’urbanisme locaux l’ont désigné comme tel pour des raisons comme la présence de risques naturels, d’insalubrité de la zone. Ou pour préserver un espace naturel. La parcelle est non constructible parce qu’il est impossible de construire une habitation décente dessus. C’est le cas des terrains qui ne sont pas en mesure de compléter les conditions qu’il faut avoir pour être viabilisé.

La raison de la différence de prix qu’il y a entre un terrain constructible et un terrain non constructible

La situation géographique d'un terrain

Pour calculer le prix d’un terrain, il faut prendre en considération ses quatre éléments : la superficie du terrain, son environnement, sa situation géographique et sa nature.
En prenant référence sur les détails précités dans les descriptions, on peut conclure qu’un terrain non constructible offre moins de possibilités qu’un terrain constructible. C’est la raison pour laquelle le prix du mètre carré d’un terrain constructible est plus élevé que celui d’un terrain non constructible. En effet, le prix d’un terrain non constructible peut être 20 fois inférieur au prix d’un terrain constructible de la même surface, dans une même localisation.