Proposez une offre de prix

Immobilier : Quelques astuces pour faire une offre de prix

Proposer une offre de prix ne se fait pas n’importe comment. Pour vous accompagner dans cette démarche et réussir votre achat immobilier, découvrez quelques astuces dans ces lignes.

Astuce n° 01 : Estimer le bien avant de faire une offre

Estimer le bien avant de faire une offre

Dans le meme genre : Quelle est l’évolution des prix de l’immobilier au Pouliguen, une station balnéaire prisée de la côte atlantique ?

Avant de rédiger votre offre, il faut d’abord évaluer la valeur du bien immobilier. Ceci est utile pour faire une proposition correcte. Pour ce faire, vous devez commencer par vous renseigner sur l’état du marché immobilier dans votre localité. Vous pouvez utiliser des outils d’évaluation pour connaître le prix moyen du mètre carré. Attardez-vous sur le bien en identifiant ses atouts et ses faiblesses. Un bien entièrement rénové aura une plus grande valeur par rapport à un logement nécessitant des travaux. L’orientation de la maison et l’état du système électrique, de la plomberie ou des revêtements sont autant de paramètres qui vont définir le prix du bien.

Astuce n° 02 : Penser à la rentabilité

Penser à la rentabilité

Lire également : Quel est le prix moyen au mètre carré d’un bien immobilier en France ?

Ici, la réalisation de votre offre de prix doit tenir compte de votre situation financière et surtout du montant emprunté à la banque. Il convient que le prix à payer pour le bien assure sa rentabilité. Pour un investissement locatif, celui-ci doit permettre un excédent mensuel tout en tenant compte des charges : taxe foncière, remboursement d’emprunt, etc. Les loyers appliqués doivent être en mesure de couvrir ces dépenses. Vous devez au moins atteindre le seuil d’égalité entre vos revenus et vos charges. C’est seulement dans cette condition que le bien peut se financer tout seul. Avec un investissement déficitaire, vous vous exposez à une instabilité financière, ce qui aura certainement une conséquence sur votre capacité d’endettement. Assurez-vous que vos dépenses annuelles ne dépassent pas 70 % du cumul des douze loyers.

Astuce n° 03 : Ajouter des clauses suspensives

des clauses suspensives

Il arrive qu’on ait encore des doutes au moment de faire une offre de prix immobilier, notamment sur le montant des travaux à prévoir, l’obtention d’un prêt immobilier et même l’état du bien. C’est la raison pour laquelle il est conseillé d’ajouter dans votre document des conditions suspensives. Si l’une de ces situations se produit, il sera plus facile pour vous d’annuler la vente. N’hésitez pas à étudier tous les aspects qui peuvent faire regretter l’achat d’une maison dans ces situations.

Astuce n° 04 : Prendre des précautions avant de s’engager

Prendre des précautions avant de s'engager

Il est judicieux de prendre suffisamment de précautions avant d’envoyer votre offre de prix au vendeur. En effet, après la signature du contrat, il ne sera plus possible de modifier celui-ci. Assurez-vous de ne pas laisser un délai trop long au vendeur afin de réfléchir. Une semaine à 10 jours constitue en général un délai raisonnable. Vérifiez la présence de clauses suspensives pour permettre d’annuler la vente dans certaines situations défavorables.